Antoine Chintreuil
Paysage au crépuscule
Lavis d’encre brune et plume sur papier, 20 x 32 cm



Antoine Chintreuil grandit à Pont-le-Vaux où il apprend les rudiments du dessin et commence à l’enseigner. En 1838 il arrive à Paris et entre dans l’atelier de Paul Delaroche en 1842 avant de faire la rencontre de Corot qui sera décisive. Celui que l’artiste considère comme son vrai maitre le pousse à s’orienter définitivement vers le paysage et lui donne le goût de la peinture en plein air. Chintreuil peint alors sur le motif à toute heure et par tout temps. Il aime observer les changements météorologiques, insufflant une poésie atmosphérique à ses tableaux soutenue par une palette de verts éclatants et de bleus célestes.

A l’image de notre dessin, il aime représenter les moments transitoires du jour afin d’en capter la lumière intense. En représentant une femme seule entre quelques arbres au crépuscule, Chintreuil insuffle à son paysage une douce mélancolie.

Vendu

Ill. 1 – La mare Montpellier, Musée Fabre