Léon Bonnat (1832-1922)
Portrait d’Ignacy Paderewski (1860-1941)
1905
Plume et encre brune sur papier
120 x 90 mm
Signé en bas à droite : « L. Bonnat »
Daté en haut à droite (sous le montage) : « 18 février 1905 »

Originaire de Bayonne, Léon Bonnat reçoit sa formation artistique en Espagne auprès de Federico de Madrazo, puis dans l’atelier parisien du peintre Léon Cogniet, et enfin à Rome lors d’un séjour à la Villa Médicis financé par sa ville natale. De retour en France en 1860, il s’impose rapidement comme une personnalité majeure du milieu artistique parisien. D’abord influencé par les Espagnols, il peint essentiellement des peintures d’histoire et des sujets religieux. Mais, fort du triomphe de son Portrait d’Adolphe Thiers, président de la République au Salon de 1877, il se tourne rapidement vers le portrait. Mondain, Léon Bonnat se consacre à la peinture officielle et représente les grandes personnalités de la Troisième République parmi lesquelles Ernest Renan, Louis Pasteur, Jean-Auguste-Dominique Ingres, Pierre Puvis de Chavannes et surtout Victor Hugo. Léon Bonnat connaît de son vivant tous les succès et tous les honneurs. Il est nommé membre de l’Institut de France en 1888, directeur de l’École des beaux-arts en 1905 et directeur des Musées Nationaux de 1900 à 1922. Collectionneur averti, il lègue à la ville de Bayonne un remarquable ensemble de tableaux et de dessins qui constitue le premier fond du musée Bonnat-Helleu.

Notre dessin est le ricordo d’un portrait (ill. 1) du pianiste et homme d’état polonais Ignacy Paderewski (1860-1941), peint par Bonnat en 1905 et exposé au Salon des artistes français de 1907. Bonnat avait pour habitude de dessiner des petits dessins au caractère intime d’après ses portraits peints.

Pianiste de renommée internationale, Ignacy Paderewski s’engage également en politique et milite pour une Pologne libre et démocratique. En janvier 1919, il devient premier ministre des Affaires étrangères de la Pologne et préside la délégation polonaise au traité de Versailles (18 juin 1919), puis au traité de Saint-Germain-en-Laye (10 Septembre 1919). Après s’être consacré au piano durant l’entre-deux-guerres, l’invasion de la Pologne le pousse à s’installer aux États-Unis où il reprend son action politique. Il devient le chef du gouvernement polonais en exil jusqu’à sa mort en 1941.

Vendu

Ill. 1 : Léon Bonnat, Portrait d’Ignacy Paderewski, huile sur toile, 78 x 58 cm, Bayonne, musée Bonnat-Helleu.