Jean-Baptiste Huet (1745-1811)
Étude de tête d’âne de profil
Sanguine sur papier
148 x 324 mm

Jean-Baptiste Huet est issu d’une longue dynastie d’artistes. Fils d’un peintre d’armoiries travaillant à la maison du roi, il passe son enfance parmi les artistes logés au Louvre. Il y fait ses premières classes auprès du peintre animalier Charles Dagommer. Il rencontre alors François Boucher pour la première fois, ainsi que Jean-Baptiste Le Prince, dont il est l’élève à partir de 1764. En juillet 1768, il est agréé à l’Académie, dont il devient membre l’année suivante. Il est reçu comme peintre de scènes de genre grâce à son tableau représentant Un dogue se jetant sur des oies (Paris, musée du Louvre), une peinture animalière fougueuse fortement marquée par l’art de Jean-Baptiste Oudry. Il expose au Salon pour la première fois en 1769 une quinzaine d’œuvres dont plusieurs peintures animalières. Ses scènes pastorales et légères lui apportent rapidement le succès et de nombreuses commandes privées.

L’œuvre graphique de Huet révèle le talent sensible de l’artiste. Il s’essaie à la peinture d’histoire mais c’est dans la représentation de la nature et des animaux qu’il laisse exprimer tout son talent, utilisant aussi bien la sanguine, la pierre noire, l’encre ou le pastel. Il s’intéresse également à la gravure et se lie d’amitié avec Gilles Demarteau qui gravera plusieurs de ses œuvres afin de mieux diffuser ses compositions. Ses dessins animaliers ne sont pas forcément préparatoires mais sont plutôt des œuvres indépendantes. Huet dessine des têtes d’expressions bestiales, se concentrant, parfois avec humour, sur les traits et l’« humeur » des animaux qu’il représente.

Vendu