Joseph Granié (1861-1915)
Etude d’homme sans tête
Mine de plomb et gouache sur papier bleu, 230 x 200 mm
Signé b.d « Granié, étude »



Fils d’un tapissier de Toulouse, Joseph Granié se forme dans l’atelier de Jules Garipuy à l’école des Beaux-Arts municipale. Il est l’élève de Gérôme aux Beaux-Arts de Paris, et expose dans les salons officiels à partir de 1879. Sous l’ impulsion de Ziem, il réalise également des enluminures sur vélin dans des tons rares et précieux pour illustrer plusieurs ouvrages de miniatures.

Granié est surtout connu pour ses portraits féminins, teintés de symbolisme, qui se distinguent par leur indéniable suavité et leur sensualité inquiète. Ils révèlent un souci du dessin exact et un goût pour le mystère. On recense un nombre important de portraits au crayon de graphite, sur papier légèrement gris et rehaussés d’un peu de gouache, aux lignes sobres et élégantes.

En 1899, l’artiste qui semble avoir atteint sa maturité se distingue avec l’achat par l’ Etat de son portrait de Marguerite Moreno. Cette oeuvre emblématique aujourd’hui conservée au musée d’Orsay résume l’art et l’esprit de Granié par sa technique parfaite et son étrangeté. L’année suivante, « Le Baiser » montre encore le goût de l’artiste pour la bizarrerie et surtout son audace.

Parmi les nombreuses qualités de cet artiste génial on peut également citer l’humour et l’esprit dont notre petit dessin est le parfait témoignage. Appuyé sur sa canne, ce corps pourtant sans tête semble se pencher pour voir ou parler. L’accent est mis sur l’étude de la pose, très théâtrale, et sur le détail du vêtement à la technique extrêmement pure et raffinée.

Vendu

Ill. 1 – Portrait de Marguerite Moreno Paris, Musée d’Orsay
Ill. 2 – Le baiser Collection particulière