Nicolas II Huet
Cougar américain
1811
Aquarelle rehaussée de gomme arabique sur vélin
310 x 448 mm
Signé et daté en bas à gauche : « Huet fils 1811 »
Inscription au dos : « Cougar femelle / felis concolor (Lin.) / Peint d’après nature par Huet fils Peintre du / 
Museum d’Histoire nat de Paris »

Provenance :
Roi Frédéric-Auguste II de Saxe (1797 – 1854)
Carl Gustav Carus (1789 – 1869)
Junstausstellung Kühl, Dresde
Christie’s, « Old Master and 19th Century Drawings », Londres, 6 juillet 2004, lot 148
Galerie Eric Coatalem, Paris, 2004
Collection particulière

Nicolas Huet, l’aîné des trois fils du peintre Jean-Baptiste Huet (1745-1811), naît à Paris en 1770. Dès son plus jeune âge, Huet dit le Jeune, se forme auprès de son père avant d’être reçu en 1804 comme dessinateur au musée d’Histoire Naturelle de Paris. Les œuvres de Huet le Jeune, et notamment ses dessins d’insectes, de quadrupèdes et d’oiseaux, sont parmi les plus estimés de la collection muséale. Pendant sa longue carrière au Muséum, où il travaille jusqu’à la fin de sa vie, Huet réalise plus de 200 dessins sur vélin représentant des animaux et des coquillages pour des grands collectionneurs, notamment l’impératrice Joséphine, le prince d’Essling, et Frédéric-Auguste II, roi de Saxe. En 1822, Huet obtient la chaire du cours d’iconographie au Muséum, poste précédemment occupé par l’artiste néerlandais Gérard van Spaendonck.

Sur notre feuille, Huet dessine avec une élégance et une délicatesse rares ce majestueux cougar américain, un des pumas appartenant au musée. Le spécimen représenté par Huet d’après nature a probablement été rapporté des États-Unis en France lors de l’expédition dirigée par Nicolas Baudin en 1803. L’inscription qui accompagne un dessin qui apparaît dans l’ouvrage Histoire naturelle des mammifères d’Etienne Geoffroy Saint-Hilaire et Frédéric Cuvier et qui illustre le même sujet, donne un aperçu du destin de notre félin : « individu 
ramené en France par l’expédition Baudin… arrivé adulte à la Ménagerie, y a vécu quinze ans, mangeant 4 à 6 livres de viande par jour… ». Cette aquarelle de Huet datée de 1811 offre une représentation fière et imposante de ce félin exotique désormais adulte. L’approche naturaliste de l’artiste lui permet d’illustrer avec réalisme et sophistication l’anatomie de ce felis concolor, une femelle vraisemblablement enceinte. 
La rigueur scientifique de cette représentation aux traits fins et précis et au coloris froid, est adoucie par l’atmosphère feutrée, sereine, créée par Nicolas Huet. Ce cougar, qui se déplace librement dans un paysage sauvage, a « l’attitude qui lui est familière, qui le caractérise », comme s’il était vivant et à l’aise sur la feuille.

Notre aquarelle sur vélin, présentée dans son cadre d’origine, a appartenu à la prestigieuse collection du roi de Saxe, comme l’indique une étiquette au dos. Collectionneur de dessins et d’estampes de maîtres anciens et contemporains, amateur d’histoire naturelle, Frédéric-Auguste II lègue ce dessin à son médecin de confiance, le docteur Carl Gustav Carus. Peintre et scientifique, Carus est l’ami de Wolfgang von Goethe et le disciple de Caspar David Friedrich.
C.S.