Ubaldo Gandolfi (1728-1781)
Académie d’homme de dos
Sanguine sur papier

428 x 281 mm

Cachet de cire au dos de la feuille


Né d’une famille d’artistes, Ubaldo Gandolfi est le grand frère du peintre Gaetano Gandolfi et l’oncle de Mauro Gandolfi. Il entame sa formation à l’Académie Clémentine à Bologne en 1745 où il est élève d’Ercole Graziani le Jeune et de Felice Torelli. Élève très doué, il gagne douze fois le prix de figure dessinée et gravit progressivement les échelons de l’Académie de Bologne dont il devient Principe, le plus haut grade, en 1772. Il peint de nombreux tableaux religieux, mythologiques et plusieurs portraits. Il reçoit des commandes pour les églises de la région, notamment à Bologne, Ravenne et Venise tout en jouissant d’une renommée internationale avec des commandes allant jusqu’à Vienne et Moscou. Son œuvre s’inscrit dans la transition entre baroque et néo-classicisme. Ubaldo Gandolfi s’efforce de renouveler son langage pictural sans jamais s’éloigner de ses racines artistiques, liées entre autres au naturalisme de Ludovic Carrache. Lui et son frère Gaetano sont considérés comme les derniers peintres de l’école bolonaise découlant de l’enseignement des Carrache.

Gandolfi est surtout réputé pour son talent de dessinateur. Il prépare ses compositions à partir d’études d’ensemble à la plume et au lavis, puis d’études de figures à la pierre noire ou à la sanguine. Bien qu’établi comme un artiste accompli, il fréquente toute sa vie les cours de dessins d’après nature. Il suit les cours d’Ercole Lelli, artiste et scientifique, avec qui il étudie cliniquement l’anatomie. Les académies qu’il dessine fréquemment sont parfois des études, parfois des exercices, mais peuvent aussi être des œuvres à part entière. Notre sanguine est emblématique de cette production.
CS.